Rassemblons-nous dimanche pour la Démocratie, la Liberté et la République !

A l’initiative de François Hollande et Nicolas Sarkozy, en présence d’Angela Merkel, David Cameron, Matteo Renzi et Mariano Rajoy, du nouveau Président de l’Europe Donald Tusk, du Président de la Commission Jean-Claude Juncker, du Président du parlement européen Martin Schulz, du Président ukrainien Petro Porochenko, des chefs de gouvernement danois Helle Thorning-Schmidt, belge Charles Michel et néerlandais Mark Rutt, des présidents malien Ibrahim Boubacar Keïta et nigérien Mahamadou Issoufou, du ministre américain de la Justice Eric Holder, du ministre canadien de la Sécurité publique Steven Blaney, du secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg, nous, Citoyens de toute la France, retrouvons nous à Paris, Dimanche pour porter haut, les valeurs de la République.

Saluons, ce soir, la mémoire des victimes mortes pour la liberté de la presse, pour notre pays ou pour avoir été juif. Luttons plus que jamais contre le terrorisme, le racisme et l’antisémitisme !

Soyons reconnaissant pour ces hommes et ces femmes, ces forces de l’ordre, qui, au péril de leur vie, protègent chacun et chacune d’entre nous. Ils protègent notre liberté, merci.

 

Publié dans EDITOS | Laisser un commentaire

JE SUIS CHARLIE

CharlieHebdo

RIP pour les victimes de l’attentat de Charlie Hebdo et condoléances pour leurs familles. Luttons plus que jamais contre toute les formes de terrorisme, d’extrémisme et d’antisémitisme. Je m’élève une nouvelle fois contre toutes les actions d’ingérence et d’agitation que la mairie de Bezons développe dans nos quartiers qui ont avant tout besoin de paix et de respect pour toutes les communautés.

En solidarité aux victimes et aux républicains nous nous retrouverons pour ceux qui le peuvent place de la république à Paris à partir de 18h30. Nous ne partagerons pas le champagne et les petits fours salle Aragon avec celui qui a été condamné pour avoir fait citoyen d’honneur un terroriste, soyons unis et déterminés.

Olivier Régis

Publié dans EDITOS | Laisser un commentaire

En 2015, notre combat politique continue !

A quelques heures de la nouvelle année, je vous souhaite une très belle fête de réveillon entre amis ou en famille. Puisse cette convivialité vous accompagner tout au long de l’année 2015. Je vous souhaite beaucoup de bonheur à vous et vos proches. Toutefois, mon souhait le plus cher, reste de retrouver un cadre de vie serein et apaisé pour notre ville de Bezons, d’en finir avec les politiques qui nous ruinent et dégradent notre ville. En 2015, notre combat continue ! Après une année d’élections municipales intense, nous porterons un projet fort pour les élections départementales et régionales. En 2015, restons plus que jamais soudés et solidaires pour faire avancer le débat public et pour gagner ! Je vous donne rendez-vous dès dimanche au marché de Bezons.

Publié dans EDITOS | Laisser un commentaire

Bezons : le tribunal annule la distinction accordée à un militant Palestinien

 Mon choix de boycotter ce Conseil Municipal était le bon.

La réconciliation des peuples passe par des actes d’apaisement, de fraternité mais en aucun cas de justification de la lutte armée. Les tristes événements de ces derniers jours nous démontrent qu’une action pour la paix passe avant tout par la promotion de la modération et du dialogue.

Il faut condamner sans cesse les actes de terrorisme d’où qu’ils viennent et être ferme lorsqu’il y a atteinte aux libertés car l’Histoire finit toujours par faire triompher la Démocratie. Nous serons présents lors du retrait de cette plaque illégale.

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/bezons-le-tribunal-annule-la-distinction-accordee-a-un-militant-palestinien-23-12-2014-4395935.php

 

Publié dans presse | Laisser un commentaire

Déclaration de candidature aux élections départementales et déclaration de patrimoine

Depuis mon engagement politique à Bezons, en 2007, dans la plus vieille ville communiste de France, je suis victime de harcèlements divers, de calomnies et de diffusions incomplètes, fausses ou déformées de mon patrimoine et d’éléments de ma vie privée.

Pas un jour sans que je ne lise ou n’entende quelques lignes ou propos sur ce que je possède, sur ce que je fais, et ceci, truffé d’amalgames et d’erreurs pour créer la confusion, le dénigrement et ternir mon image par des rumeurs incessantes.

Issu d’une famille modeste et populaire, je suis le premier à avoir obtenu le Bac et avoir poursuivi les études supérieures. J’ai gravi grâce à l’école de la République tous les échelons de l’ascenseur social républicain : bachelier jusqu’à enseignant à La Sorbonne, stagiaire dans une banque de réseau jusqu’à dirigeant de banque à Londres, Délégué général d’une grande association de collectivités jusqu’à sa présidence déléguée, également entrepreneur depuis le plus jeune âge dans l’immobilier, l’enseignement et le conseil… Sans ménager ses efforts, la réussite est toujours possible en France.

Elu conseiller municipal à trois reprises dans l’opposition à Paris 18 (2001) et à Bezons (2008 et 2014), je n’ai jamais vécu d’indemnités et j’ai toujours servi bénévolement l’intérêt général. J’ai toujours fait de la politique librement, sans dépendre de quiconque, sans aucune indemnité d’élu à l’exception de mon dernier mandat de conseiller communautaire Argenteuil Bezons où je reçois 200€/mois.

Assujetti à l’ISF depuis que j’y suis éligible, contrôlé fiscalement régulièrement (souvent à cause de ces pressions politiques que je subis), j’ai décidé de publier mon patrimoine acquis, sans héritage, par la force de mon travail et les règles éthiques que je me suis toujours fixé.

Spécialiste des questions financières à l’Université où j’ai enseigné 7 ans, j’ai naturellement rejoint le secteur bancaire pour gagner mon indépendance et nourrir ma famille. Père de 6 enfants, ma famille a toujours eu une grande importance pour moi.

On dit souvent que les hommes politiques souffrent d’une inexpérience professionnelle et cumulent les mandats. J’en suis un contre-exemple.

Pendant 17ans, j’ai servi et accompagné les secteurs publics et privés dans leur financement et leur développement : refinancement des Trésors français et européens, aide à la création de la Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale, refinancement de l’Unedic et lancement des emprunts d’Etats… Durant ces 17 années, je me suis interdit toute opération boursière pour des raisons déontologiques et j’ai exclusivement investi dans l’immobilier en m’endettant.

Après avoir dirigé de très grandes équipes pour les groupe Paribas, Indosuez, Lehman Brothers et Natexis, j’ai choisi de renoncer en 2003 à une carrière dans la haute finance à un moment où elle ne me semblait plus fondée sur une mission d’intérêt général et de financement de l’économie.  Mon appréciation des risques n’était pas partagée. L’histoire me donnera malheureusement raison, en 2008, avec la crise financière que tout le monde connait et qui aurait pu probablement être évitée.

J’ai, alors intégré en 2004, comme Délégué Général, le Forum pour la gestion des villes où lors de ma prise de fonction, j’ai reçu le même salaire que celui de mon prédécesseur acceptant bien volontiers une rémunération très inférieure à celle que je percevais dans le secteur bancaire.

Je note d’ailleurs que le Ministre de l’Economie actuel a connu un parcours similaire dans la haute finance. Les mentalités changent… Il le faut !

Mon patrimoine que je constitue depuis plus de 30 ans et que j’ai restructuré au fil du temps, se compose principalement d’un chalet à Demi-Quartier en Haute Savoie acquis il y a 20 ans, d’une petite maison et de la Tour de Masse, inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques à Espalion en Aveyron, de deux maisons à Laon dans l’Aisne, d’un studio à Saint Tropez dans le Var, d’une ferme à Saint Nicolas La Chapelle en Savoie et d’une maison à Bezons dans le Val d’Oise.

Je paie un ISF d’un montant de 8 567€ calculé sur un total d’actif net d’un peu plus de 2 166 774 au 31 décembre 2013 auquel s’ajouteront la Tour de Masse, ses dettes et une assurance vie au 31 décembre 2014. Mon Impôts sur le Revenu 2013 s’est élevé à 51 959€. Tout ce que je possède ou possédais, en France ou à l’étranger, a toujours été déclaré dans mon ISF.

J’ai repris en 2014 un cours privé agréé et hors contrat à Paris, le Cours Carnot, qui accueille des enfants au parcours scolaire compliqué. Par ailleurs, j’anime depuis 10 ans une société de conseil.

Je participe à la création d’emplois et contribue à l’épanouissement de nombreuses familles avec plusieurs dizaines de fiches de paies émises ,chaque mois, dans mes différentes activités.

Je suis fier, en tant que citoyen, de contribuer au développement de mon pays, à la transformation de sa gouvernance et d’y payer mes Impôts et des charges, même si parfois on se pose la question de leur bonne utilisation. Ce principe de solidarité est sacré.

Je m’engage à publier, durant la campagne électorale qui démarre et après les élections, toute information que tout électeur jugerait utile pour la bonne compréhension de ma candidature.

J’ai toujours été généreux et au service des autres, au risque parfois d’être victime d’ingratitude, comme cette famille expulsée que j’ai relogé à Bezons, dans ma maison, et qui a voulu avec l’aide de la Mairie me faire passer pour un marchand de sommeil.

J’ai changé 4 fois d’adresses à Bezons, victime de cambriolages et de harcèlements divers.

Je suis un homme libre, croyant, accessible et honnête. Du fait de ma carrière précédente, je ne suis pas intéressé matériellement par la politique et j’y ai toujours milité pour plus de transparence. Contrairement à d’autres, je n’ai jamais revendiqué de passe-droit parce que je pense que la politique ne donne pas des droits particuliers mais une obligation d’exemplarité.

Mon engagement politique est ce qu’il y a de plus important pour moi. Je souhaite continuer à servir mon pays, pour nos enfants, et pour rendre à la République ce qu’elle a donnée à un enfant des quartiers populaires de Barbes en m’éduquant et en me permettant de devenir ce que je suis.

J’adresse d’ailleurs un message d’espérance à tous ce qui vivent dans les logements sociaux de Bezons qui, eux, savent être fier de la réussite, pour leur dire que l’ascenseur social est possible. Je leur dis aussi, ayant connu l’Allemagne de l’Est en 1977, et observant ce qui se passe à Cuba, que la vérité et la liberté finissent toujours par triompher.

Pour mes détracteurs, je conclurai en citant le bon sens de mes grands-parents, charbonniers et immigrants de l’Aveyron au pont de Bezons : « On ne jette des pierres qu’aux arbres qui portent des fruits ».

Je remercie enfin tous ceux qui, des gaullistes aux socialistes, des indépendants aux écologistes, ont toujours soutenu mes campagnes et mes engagements.

En mars prochain, je serai candidat aux élections départementales dans le canton de Bezons-Argenteuil pour défendre la solidarité, l’ascenseur social et l’équité.

 

Publié dans EDITOS | Laisser un commentaire

COMPTES DE CAMPAGNE

Bonne nouvelle. J’ai le plaisir de vous annoncer que j’ai reçu le 29 juillet par courrier officiel la validation de notre compte de campagne. Bon été à toutes et à tous !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Découvrez notre groupe municipal d’opposition

Retrouvez en cliquant ici les élus du groupe d’opposition « Agir pour Bezons, UMP, UDI, MODEM, Ecologiste et socialiste indépendants ». Ce groupe est présidé par Olivier Régis. Le secrétariat général du groupe est assuré par Sophie Stenstrom.

Chers bezonnais, au delà des recours et des plaintes déposées, vous pouvez continuer de compter sur notre action au service des bezonnaises et des bezonnais.

« Plus que jamais déterminé, mon engagement pour les bezonnais et notre ville est entier et intègre. Bezons comptera avec notre équipe pour les années qui arrivent. Quoiqu’il arrive nous ferons triompher la justice sociale et la démocratie à Bezons. Nous nous engagerons pour un meilleur cadre de vie respectueux des habitants et de notre fiscalité. » Olivier Régis

Pour nous contacter : agirpourbezons@gmail.com – 06 51 93 82 96

Publié dans L'EQUIPE | Laisser un commentaire